Rechercher
  • Claudine Olivier®

Comment gérer les émotions de nos tous petits ?



Au mois de Février Cécile (Notre infirmière puéricultrice) a assisté à une conférence dont le thème était : intelligence émotionnelle - aider l'enfant à se repérer dans ses émotions. ​

Cette conférence a été l'occasion à l'équipe de refaire un point sur nos pratiques. Le sujet étant important, nous avons décidé de vous en parler un peu ce mois-ci. ​

Une émotion est un mouvement (motion) vers l’extérieur (e) qui se traduit chez celui qui l'expérimente par des ressentis corporels. ​

Comment peut se traduire la manifestation d'une émotion chez un enfant à la crèche ? ​

Exemple : Un enfant tape un autre enfant de la section pour récupérer le jouet que celui-ci lui a pris des mains. ​

Que s’est-il passé chez cet enfant ? ​

Il a répondu à une réelle pulsion. Son cerveau archaïque a fait face à une situation jugée de « danger », il a déclenché un comportement instinctif (presque un réflexe) : Il tape. ​

Son cerveau supérieur qui a pour rôle de réguler les instincts primitifs venant du cerveau archaïque est encore immature (et ne sera mature qu’à l’âge de 6/7 ans), c’est pour cela que l’enfant présente des difficultés à contrôler ses réactions émotionnelles. ​

Comment réagit-on face à cette situation ? ​

1. Tout d’abord nous essayons de comprendre l’émotion en lien avec l’action de l’enfant et pour l’aider l’enfant à identifier et verbaliser ce qu’il ressent : « ne serais-tu pas en colère car il a pris le jouet que tu avais dans les mains ? »​

2. Puis nous lui exprimons notre mécontentement face à l’action de taper. ​

3. Ensuite viens le temps de l’apaisement : L’adulte enfant trouve un moyen à l’enfant de décharger sa tension émotionnelle et passer ensuite à autre chose. Dans ce cas le Câlin est identifié comme un excellent moyen de réconfort. Après une montée d’émotion, l’enfant peut être « vidé » et a besoin de réconfort pour recharger les batteries et pour être disponible pour une nouvelle situation d’apprentissage.​

Réagir avec sang-froid dans une telle situation est évidemment plus facile en tant que professionnel qu’en tant que parent (émotionnellement beaucoup plus impliqué).


Quel conseil pour les parents ? ​

L’adulte peut aussi ressentir des émotions face au comportement de l’enfant. Dans ce cas, il est conseillé de verbaliser aussi ses propres émotions, cela l’aidera en grandissant à mettre plus facilement des mots sur ses propres émotions (« j’ai eu peur » « je suis en colère »).​

Après une telle situation, il est parfois difficile pour l’adulte de se sentir disponible pour un câlin. N’hésitez pas à déléguer ou à différer car lui refuser un câlin de réconfort l’empêchera de recharger ses batteries pour passer à autre chose ensuite. ​

Pour mettre des mots sur les émotions, les livres sont de fabuleux outils que nous utilisons à la crèche. ​

Depuis Janvier vous avez peut-être entendu parler du livre « Grosse Colère » de Mireille d’ALLANCE (un vrai succès auprès de nos toddlers). ​

Nous vous conseillons également « La couleur des émotions » d’Anne LLENAS (existe aussi en anglais « The colour monster »)​

Pour aller plus loin : « Pour une enfance heureuse » du Dr Catherine GUEGUEN (Repenser l’éducation à la lumière des dernières découvertes sur le cerveau)


Photo : © candy1812